Pétitions

                   

                  PÉTITION  RECHERCHE  ENSEIGNANT   

 https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSe3eO4qRi3aIBfU7pKmAmqvIK7y7VYtJVz7_t7-5nAd0xs-gg/formResponse

****************************************************************************************************************************************************

motion dans le cadre du plan d’action « situation des agents dans la Fonction Publique 

Cliquez  sur le lien  svp

Motion 

*************************************************************************************************************************************************************

téléchargement

 

th-670x670-site.jpg

       LE LIVRE NOIR : LES MAÎTRES DÉLÉGUÉS ONT LA PAROLE !

Enseignement privé sous contrat. La Fep-CFDT a alerté les pouvoirs publics et les acteurs de l’enseignement privé sur la situation des enseignants précaires.

Elle rappelle que 21 % des enseignants en second degré et 14 % dans le premier degré sont placés en situation de précarité.

Nous dévoilons ce jour le « Livre noir des maîtres délégués dans l’enseignement privé » qui compile trente témoignages significatifs.

https://fep.cfdt.fr/upload/docs/application/pdf/2017-11/livre_noir_maitres_delegues.pdf

Ce document est adressé au ministre de l’Éducation nationale, aux rectorats et aux Directeurs Académiques des Services de l’Éducation Nationale (Dasen) ainsi qu’aux réseaux de l’enseignement privé.  

**********************************************************************************************

LA FONCTION PUBLIQUE EN LIGNE DE MIRE – GEL DU POINT D’INDICE (PÉTITION)

Cliquez  sur le  lien SVP

https://fep.cfdt.fr/portail/formation-enseignement-prives-fep/enseign-sous-contrat/agricole/actualite/la-fonction-publique-en-ligne-de-mire-gel-du-point-d-indice-petition-srv2_512572

 

**************************************************************************************************************************************************************

 

PÉTITION INTERSYNDICALE CONTRE LA PRÉCARITÉ DES MAÎTRES DÉLÉGUÉS DU PRIVÉ

                                              http://www.petitionintersyndicale.fr/

 ***************************************************************************************************************************************************

                                                         PÉTITION POUR LA CRÉATION D’UN                                                                  CORPS DE TITULAIRES REMPLAÇANTS

Publié le 09/11/2016 à 19H25
Par Fep

Signez la pétition ici : http://donnezdelavoixavotrevoix.aveclafepcfdt.fr

En avril 2016, suite à  un communiqué d’une association de parents d’élèves de l’enseignement public, la Fep-CFDT  déclare que l’enseignement privé sous contrat a  également de réelles difficultés à pourvoir tous les remplacements indispensables au bon fonctionnement des écoles. L’enquête lancée en mars par la Fep révèle ces difficultés et montre que la solution communément utilisée pour accueillir tous les élèves est de les répartir dans les autres classes.

En octobre 2016, la ministre annonce un nouveau plan pour remplacer les enseignants absents. La Fep-CFDT, dans un second communiqué de presse, rappelle qu’elle revendique depuis des années la mise en place d’un corps de « titulaires remplaçants ».

La création d’un tel corps éviterait les difficultés rencontrées:

–  par les maîtres qui parfois hésitent même à se soigner ou à partir en formation,

- par les suppléants eux-mêmes bien souvent en situation de précarité et pour qui les possibilités de concours doivent être augmentées,

-   par les chefs d’établissement  gênés dans l’organisation de l’école,

- par les élèves qui sont en droit de bénéficier de toutes leurs journées de classe.

La Fep-CFDT revendique depuis des années la mise en place d’un corps de « titulaires remplaçants ».

Je suis titulaire, je suis suppléant-e, je suis chef d’établissement :

J’agis avec la Fep-CFDT en signant la pétition

http://donnezdelavoixavotrevoix.aveclafepcfdt.fr

****************************************************************************************************************************************************

              ACCUEILLIR  LES ENFANTS  » DIFFÉRENTS   »            

(handicaps, comportement, primo arrivants…)

                               INCLUSION / EXCLUSION    

Cliquez  sur le lien                    

                                   sgen-affiche-formation-inclusion

****************************************************************************************************************************************************

                                                          Pétition Fep-CFDT  

Pour pallier la dégradation de la protection sociale des maîtres des classes sous contrat avec l’Etat

Pétition adressée au Premier Ministre car plusieurs ministères sont concernés :

  • Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche
  • Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt
  • Affaires sociale

Depuis plusieurs années, nous constatons une dégradation de la protection sociale des maîtres enseignant dans les classes sous contrat avec l’Etat :

  • Réforme du régime additionnel de retraite (RAR) de 2013 diminuant drastiquement le montant de la pension additionnelle versée par l’Etat.
  • Réforme à venir des régimes Agirc-Arrco : L’accord du 30 octobre 2015 impose des mesures nécessaires à la survie des régimes qui auront un impact pour les maîtres des établissements d’enseignement privé.
  • Ircantec : les maîtres contractuels qui seront recrutés à partir de 2017 seront affiliés à l’Ircantec pour la retraite complémentaire. Dans l’état actuel des choses, nos projections indiquent que ces enseignants auront une pension inférieure de 300 € par mois (comparé au montant de pension versée par les régimes Agirc-Arrco).
  • La diminution du montant des pensions Agirc-Arrco et la moindre pension versée par l’Ircantec auront une double incidence puisqu’elles entraîneront notamment une diminution du montant de la retraite additionnelle.

Outre les effets sur le montant de la pension des retraités actuels ou à venir, les réformes du RAR et Agirc-Arrco entrainent une baisse de pouvoir d’achat des maîtres en activité :

  • Augmentation des cotisations Agirc-Arrco (taux contractuels et taux d’appel)
  • Augmentation continue des cotisations du régime additionnel de retraite (jusqu’en 2017, voire plus).

L’accord PPCR* dans la fonction publique devrait intégrer une partie des primes dans le salaire indiciaire des fonctionnaires ce qui augmentera l’assiette de cotisations retraites et améliorera les futures pensions des maîtres du public.

Par ailleurs, les maîtres bénéficiant du RETREP (MEN) et de l’ATCA (MAAF)** — régime de retraite anticipé permettant aux maîtres contractuels et agréés de partir à la retraite dans les mêmes conditions que les enseignants du public — se voient pénalisés par les réformes des retraites de 2010 et de 2014. Les maîtres partis au Retrep / Atca avant 2010 et 2014, qui remplissaient les conditions d’une retraite au taux plein au moment de leur prise en charge par le Retrep /Atca, peuvent ne plus remplir ces conditions au moment de la liquidation définitive de leur retraite.

Ils peuvent notamment être pénalisés par la modification :

*de la durée de cotisation requise (nombre de trimestres)

*des règles de validation des trimestres pour enfants

Ces différentes réformes nous éloignent donc un peu plus de l’objectif d’égalité de pension avec les enseignants du public pourtant visée par la loi Censi de 2005.

Nous demandons donc la mise en œuvre des mesures suivantes :

  • IRCANTEC : compensation de la baisse du montant de pension par rapport aux retraites complémentaires Agirc-Arrco
  • Neutralisation des effets des réformes des retraites de 2010 et 2014 pour les maîtres partis au Retrep / Atca avant ces réformes (clause de cristallisation)
  • L’obtention d’une surcotisation (retraite) pour les enseignants à temps partiel qui le souhaitent
  • Un financement du régime additionnel avec les économies réalisées par le Retrep / Atca depuis 2010
  • Le règlement de la dette du ministère de l’Agriculture au régime additionnel (2,7 millions).

* Accord PPCR : Accord de modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations de septembre 2015.

** Ainsi que les maîtres titularisés dans le public (suite à l’intégration dans l’enseignement public des établissements d’enseignement privé dans lesquels ils exerçaient) bénéficiant du REGREPT.

****************************************************************************************************************************************************

Communiqué de presse de la FEP CFDT du 1 février 2016

La Fep CFDT alerte la ministre de l’Education nationale: mise en  oeuvre de  la réforme des  collèges 

 La Fep-CFDT a réuni ses instances nationales les 27, 28 et 29 janvier.

La mise en œuvre de la réforme du collège a soulevé les plus vives inquiétudes, et la question salariale dans la Fonction publique la plus grande impatience.

Depuis l’annonce de la réforme du collège, la Fep-CFDT n’a cessé de rappeler que pour bénéficier du concours des personnels, quatre conditions étaient indispensables :

  • Aucune perte sèche d’emplois,
  • Formation et accompagnement des équipes,
  • Pas d’aggravation des conditions de travail,
  • Participation des équipes à la mise en œuvre de la réforme.

A ce jour, ces conditions ne sont pas réunies et cela n’est pas faute d’avoir alerté les responsables institutionnels depuis la dernière rentrée.

La Fep-CFDT s’est encore tout dernièrement exprimée à ce sujet lors du Comité ministériel consultatif et du Conseil supérieur de l’éducation.

L’application de la réforme devient peu à peu intenable pour les personnels.

Un ultimatum est dès à présent lancé afin que des garanties, principalement sur l’emploi, soient obtenues.

La Fep-CFDT n’exclut pas un appel à la mobilisation car la réforme à laquelle elle continue de croire n’a aucune chance de réussir si la situation actuelle perdure.

La Fep-CFDT proposera aux organisations syndicales de l’enseignement privé qui partagent ses vues d’agir conjointement en ce sens.

Concernant les salaires des agents de droit public, si les principes contenus dans le dispositif « Parcours professionnels, carrières et rémunération » sont actés, la Fep-CFDT attend maintenant qu’ils soient rapidement précisés et qu’un calendrier de négociation accompagne les précisions qui seront communiquées.

Elle entend être participante de la négociation.

L’ISAE est également un sujet pour lequel la Fep-CFDT attend une réponse rapide.

L’alerte sociale* lancée conjointement avec le Sgen-CFDT lors de la dernière rentrée scolaire a engagé le Ministère à se prononcer pour une revalorisation de l’ISAE dès que la négociation sur le PPCR serait terminée.

Les nombreuses démarches effectuées par les syndicats de la Fep-CFDT auprès des parlementaires ont renforcé cette promesse.

Le temps est venu de passer à l’acte !

*Dans le cadre de cette alerte, la pétition de la Fep CFDT remise le 17 décembre au Ministère a recueilli 4762 signatures (plus de 10 % des enseignants du premier degré).

  ****************************************************************************************************************************************************************    Suppléants dans le premier degré et  second  degré

Exigez d’être reconnus
Rémunération, formation, carrière, reconnaissance…
Les voyants sont au rouge !

petition_premier_degre (1)

petition_second_degre

Un site utilisant Réseau fep