Second degré

image                                       

Info I

CSP – Réforme du lycée – Premières analyses et propositions

Réforme du lycée – Outils

Document Fep – Bac général – L’essentiel de la première et de la terminale – Rentrée 2019

Document Fep – Bac STD2A – L’essentiel de la première et de la terminale – Rentrée 2019

Document Fep – Bac STI2D – L’essentiel de la première et de la terminale – Rentrée 2019

Document Fep – Bac STMG – L’essentiel de la première et de la terminale – Rentrée 2019

Document Fep – L’essentiel du Bac Général

**************************************************************************************************************************************************************

Réseau Pédagogique Second Degré – FEP-CFDT NewsLetter N° 22 – Juin 2018

                                            NewsLetter Second Degré-22

Réseau Pédagogique Second Degré – FEP-

CFDT NewsLetter N° 21 – Avril 2018

NewsLetter Second Degré-21

————————————————————————————————————————————————————–

Réseau Pédagogique Second Degré – FEP-CFDT NewsLetter N° 20 – FEVRIER 2018

NewsLetter Second Degré-20

**************************************************************************************************************************************************************

URGENT

Arrêté Classe Exceptionnelle – Modalités de candidature 2017

FICHE TECHNIQUE N°1 – Accès Classe exceptionnelle – Agrégés

FICHE TECHNIQUE N°2 – Accès Classe exceptionnelle – Certifiés PLP PEPS

FICHE TECHNIQUE N°3 – Accès Classe exceptionnelle – Professeurs des écoles

FICHE TECHNIQUE N°4 – Exemple de modèle de candidature

L’essentiel FEP CFDT – Accès à la classe exceptionnelle – Agrégés

L’essentiel FEP CFDT – Accès à la classe exceptionnelle – PE, Certifiés, PLP, PEPS

Note de service – Classe exceptionnelle 2017-2020

————————————————————————————————————————————————————–

Une réforme du baccalauréat pour réformer le lycée ?

Affiche 1 réforme bac

**************************************************************************************************************************************************************

Résultat de recherche d'images pour "nouveau brevet 2018"

Le DNB 2018 en résumé – Fep

L’essentiel du DNB 2018 – Fep

**************************************************************************************************************************************************************

Réseau Pédagogique Second Degré – Fep-CFDT NewsLetter N° 19 – Décembre 2017

NewsLetter Second Degré-19

**************************************************************************************************************************************************************

   Accès à la classe exceptionnelle 

Affichette – Accès Classe Exceptionnelle

**************************************************************************************************************************************************************

Réseau Pédagogique Second Degré – FEP-CFDT NewsLetter N° 18 – OCTOBRE 2017

cliquez  sur le  lien  merci

NewsLetter Second Degré-18

**************************************************************************************************************************************************************

MAÎTRES DÉLÉGUÉS : LA FEP-CFDT ÉCRIT AU MINISTRE !

Publié le 14/11/2017 à 20H50
Par FEP
Vous avez pu lire notre communiqué de presse posté le 20 octobre: « Maître Délégués, ce n’est pas un métier ! ». Ce communiqué a été le premier acte de  notre action revendicative. Depuis, la fédération et ses syndicats ont continué à œuvrer et ont déclenché le deuxième acte. Le 10 novembre, la fédération a envoyé un courrier au Ministre de l’Education Nationale. La lettre est à télécharger ci-dessous.
**************************************************************************************************************************************************************

Remboursement des frais annexes par Formiris pour les enseignants

 Depuis septembre 2017 lorsque vous partez en formation ou que vous êtes convoqués par votre inspecteur et si votre dossier est éligible aux frais annexes, c’est à vous de demander le remboursement des frais pris en charge.

A l’issue de la formation, l’organisme de formation transmet à Formiris l’état de vos présences en fonction de la feuille d’émargement (attestation de présence).

Dès que l’attestation de présence est validée par Formiris, vous recevrez une notification et vous avez 4 semaines pour la soumettre à votre chef d’établissement.

Pratiquement :

-demander votre identifiant pour GABRIEL à votre chef d’établissement (NUMEC)

- vous vous connectez sur l’extranet FormElie (identifiant et mot de passe)

- vous indiquez les détails de vos frais

- vous joignez les justificatifs demandés

Votre chef d’établissement a deux semaines maximum pour valider cette déclaration. Au-delà de ce délai le dossier sera clôturé entrainant le non-remboursement des frais annexes.

La Fep-CFDT agira rapidement pour que la clôture du dossier ne soit pas efficiente à l’expiration du délai.

Le règlement est envoyé à votre établissement sous forme de lettre chèque à votre ordre.

Aucun remboursement n’aura lieu avant octobre 2017.

**************************************************************************************************************************************************************

RENTRÉE 2017 : ORGANISATION DE L’AP ET DES EPI AU COLLÈGE

Accompagnement Personnalisé  (AP) Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI)

Le décret introduit :

- L’apparition, ou plutôt la réapparition d’enseignements facultatifs.

- La possibilité d’enseigner en langue vivante étrangère, ou régionale

-Le maintien, mais avec une place réduite, des enseignements complémentaires (AP et EPI) : chaque élève devra avoir bénéficié d’AP et d’Epi au moins une fois lors du cycle 4. La Fep-CFDT a obtenu dans l’arrêté une obligation de consultation des enseignants : «Dans les collèges privés sous contrat, la répartition des enseignements complémentaires est fixée par le chef d’établissement en concertation avec les  professeurs. Ces derniers sont informés par le chef d’établissement des suites de cette consultation.»

*******************************************************************************

Lutter contre le décrochage scolaire

 Dès la rentrée scolaire 2017, les enseignants du privé sous contrat du second degré pourront prétendre à l’obtention d’un Certificat de professionnalisation en matière de Lutte contre le Décrochage Scolaire (CPLDS). En principe ….

En effet est créé à la rentrée scolaire 2017 un certificat reconnaissant l’aptitude professionnelle et attestant de la qualification en matière de lutte contre le décrochage scolaire. Peuvent notamment y prétendre les personnels d’enseignement et d’éducation des établissements privés sous contrat du second degré. L’objectif de ce certificat est de prévenir le décrochage scolaire et d’accompagner les jeunes qui bénéficient du droit au retour en formation initiale. L’enjeu n’est pas mince : chaque année 110 000 jeunes quittent le système de formation initiale sans avoir obtenu un diplôme professionnel ou le baccalauréat. Le CPLDS a pour but de concourir à la lutte contre le décrochage scolaire afin de permettre à chacun de se qualifier et de trouver une place au sein de la société.

L’examen comporte deux épreuves. La première consiste en une séance de formation de 30 minutes avec plusieurs jeunes dans le cadre d’une action de lutte contre le décrochage scolaire, suivie d’un échange de 15 minutes avec une commission d’évaluation. La seconde épreuve est une étude de cas liée à la problématique de la lutte contre le décrochage scolaire, elle est suivie d’une présentation et d’un entretien avec la commission.

La préparation à l’obtention du CPLDS est une formation professionnelle organisée de manière coordonnée avec l’activité exercée du candidat. Les candidats en formation sont accompagnés par un tuteur qui exerce ses fonctions en formation initiale dans le cadre de la mission de lutte contre le décrochage. La formation se compose plus précisément d’une formation théorique sous la forme de trois modules obligatoires (120h), de trois modules d’approfondissement au choix (30h) et d’une formation pratique en établissement.

Des questions se posent néanmoins pour l’enseignement privé sous contrat. La Fep a interpellé la Direction des Affaires Financières (DAF) en vue d’avoir des éclaircissements. Nous avons demandé si dès la rentrée 2017, l’accès à une formation commune public-privé pour les maîtres du privé était bien confirmé.

Par ailleurs, si les textes prévoient que les activités exercées par les maîtres feront l’objet d’une lettre de mission signée par le Recteur, nous souhaitons avoir la confirmation que les maîtres du privé y auront bien accès.

Mais encore, le nombre de places accordées au privé sera-t-il contingenté ? Si oui, sur quelle base ? Quels seront les critères du Recteur pour accepter une candidature à la certification d’un maître du privé ? Comment s’organisera la formation pratique en établissement sans coordinateur MLDS (Maître pour la Lutte contre le Décrochage Scolaire) et sans Groupe de Prévention du Décrochage Scolaire (GPDS) dans un établissement privé sous contrat ?

A ce jour, nous attendons les réponses du Ministère.

                                                                       Syndicalisme hebdo du 26 mai 2017

****************************************************************************************************************************************************                            téléchargement (7)                             ENQUÊTE FORMATION  POUR LES STAGIAIRES DU 2nd DEGRÉ

Pour la deuxième année consécutive, la Fep-CFDT vient de mettre en ligne une enquête pour les stagiaires lauréats de concours de l’année.

 Légèrement modifiée par rapport à la précédente, cette enquête nous permettra de mieux connaître les conditions de formation, la qualité de la formation initiale, et les conditions d’exercice cette année de formation.

Ce sera aussi l’occasion de mesurer par rapport à l’enquête précédente si une évolution a eu lieu là où nous avions pointé auprès des instances concernées, des difficultés ou des dysfonctionnements.

 ’enquête a été déclinée en deux questionnaires adaptés, l’un en direction des stagiaires du 1er degré, l’autre du 2nddegré de l’Education nationale.

Avec les résultats nous porterons des revendications auprès des instances concernées, au plus près de la réalité du

Vous êtes lauréat-e de concours et stagiaire de l’enseignement privé du second degré.

Afin de mieux connaître la situation des stagiaires, la Fep-CFDT vous propose de répondre en ligne à ce questionnaire. 
La Fep-CFDT s’était prononcée pour la réforme de la formation initiale qui, dans son architecture actuelle, en est à sa troisième année.

Il nous paraît aujourd’hui important de recueillir votre avis sur cette année de stage, sur les conditions d’exercice pendant cette période afin de pouvoir porter des revendications, des questions dans les différentes instances concernées : ministère et institutions.

Les questions porteront successivement sur : vous, votre affectation, vos tuteurs, les conditions de la formation.

Nous vous invitons à remplir le formulaire Enquête Fep CFDT stagiaires second degré.

Pour le remplir :

Merci de votre participation

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfAnkQ8OluKvf9QEmw0u8TzJGeG_CwnIWGDeYw86AVFtsG3Uw/viewform?c=0&w=1

N’hésitez pas à la faire suivre à vos collègues stagiaires

****************************************************************************************************************************************************

UNE NOUVELLE GRILLE D’ÉVALUATION DES ENSEIGNANTS

Publié le 09/11/2016 à 19H03
Par Fep
Une nouvelle grille d’évaluation des enseignants a été présentée au mois de septembre dernier aux organisations syndicales. Elle doit entrer en vigueur à la rentrée 2017.

Cette nouvelle façon d’évaluer les enseignants découle du Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations(PPCR)qui concernent l’ensemble de la Fonction Publique.
La nouvelle grille comprend onze critères d’évaluation qui seront appréciés par l’inspecteur (5), le directeur (3), les trois derniers le seront en commun. L’évaluation se fera sur quatreniveaux de maîtrise : À consolider, bon, très bon et excellent.

Parmi tous ces critères, citons : « la maîtrise des savoirs disciplinaires et leur didactique », « coopérer au sein d’une équipe » ou « coopérer avec les parents d’élèves », d’autres encore « organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe favorisant l’apprentissage et la socialisation des élèves » sont issus du référentiel des compétences de l’enseignant (2013).

En complément de l’évaluation de ces onze critères, une appréciation générale sera donnée : elle comprendra une appréciation écrite de l’inspecteur, une appréciation écrite du chef d’établissement.

Le point de vue de la Fep

Cette nouvelle grille est liée à la revalorisation des carrières des enseignants pour laquelle la Fep s’est battue afin d’obtenir des avancées. Néanmoins, le fait que le chef d’établissement évalue seul certains critères rend toujours possible une certaine forme d’arbitraire. L’équilibre actuel (60% inspection, 40 % direction) est maintenu : c’était une demande Fep.

À noter enfin que ces modalités d’évaluation seront à adapter aux professeurs documentalistes.

****************************************************************************************************************************************************

                                            IMP : Indemnités pour Missions Particulières

Juin est le mois où doivent être reconduites ou modifiées les répartitions d’IMP.

Nous savons qu’il y a très peu de consultations des équipes pédagogiques sur la répartition de ces indemnités.

L’année dernière était une année de mise en œuvre mais pour l’année scolaire 2016/2017 les enseignants doivent être consultés avant l’attribution des IMP, ensuite les chefs d’établissements envoient au rectorat la proposition de répartition pour obtenir une confirmation qui, ainsi, la valide.

Le syndicat demandera les listings des IMP distribués dans l’académie pour 2015 et pour 2016. Nous les transmettrons aux délégués syndicaux ou aux correspondants des établissements pour qu’ils vérifient que les heures déclarées sont bien celles qui ont été distribuées et correspondent à des missions particulières référencées dans le BO.

Il est inadmissible que les chefs d’établissement de l’enseignement privé sous contrat d’association avec l’Etat s’affranchissent des consignes ministérielles au détriment de la concertation des équipes pédagogiques. Il en va de même pour la réforme du collège qui ne peut pas s’organiser en l’absence d’une instance de concertation, par exemple un conseil pédagogique. C’est pourquoi nous l’avons fait savoir à Madame le Recteur dans une lettre ouverte envoyée le 31 mai, journée d’action nationale de la Fep-CFDT sur la réforme du collège qui ne doit pas se faire sans concertation avec l’ensemble des enseignants !

Nous ajoutons à la suite la circulaire du ministère concernant les modalités d’attribution des IMP pour les maîtres de l’enseignement privé sous contrat.

SERVEZ-VOUS DE CE TEXTE SANS MODÉRATION POUR OBTENIR GAIN DE CAUSE !

***************************************************************************************************************************************************

                                       Premier et second degré

Concours réservés : le dispositif est prolongé de deux ans

Le dispositif des concours et examens professionnels réservés est prolongé pour deux ans, avec les mêmes conditions d’ancienneté.

Le candidat doit justifier

1  de quatre années d’enseignement en équivalent temps plein (ETP) en qualité de maître délégué dans un établissement d’enseignement privé sous contrat

2  ou d’une année d’enseignement en équivalent temps plein (ETP) en qualité de maître délégué dans un établissement privé sous contrat, complétée de quatre années d’équivalent temps plein de service public d’enseignement.

La date butoir du 31 mars 2011 est reportée au 31 mars 2013. Le candidat doit être maître délégué des établissements privé sous contrat le 31 mars 2013 ou le 1er janvier 2013 si son contrat a cessé entre le  1er janvier et le 31 mars 2013.

A la session 2016, 730 contrats sont proposés aux recrutements réservés.

La Fep-CFDT se félicite de la prolongation de ce dispositif qui va permettre à de nouveaux enseignants de se présenter à un concours permettant d’accéder à l’échelle de rémunération des certifiés ou des PLP.

Les informations sont disponibles sur le site de : http://www.devenirenseignant.gouv.fr

****************************************************************************************************************************************************Comment calculer son ancienneté ?

On rappelle qu’un mois correspond à 30 jours et qu’une année se traduit par 300 jours.

Règle 1 : les services d’une durée égale ou supérieur à un mi-temps sont décomptés comme un temps plein.

Règle 2 : les services d’une durée inférieure à un mi-temps sont décomptés comme 3/4 d’un temps plein.

Exemples :

Un enseignant a effectué un contrat d’une durée de 11 h pour une quotité de 12/18ème. Cette quotité est supérieure à un mi-temps, donc il sera compté 11 jours pour son calcul d’ancienneté.

Un enseignant a effectué un contrat de 3 mois et 24 jours pour une quotité de 9/18ème. Cette quotité est égale à un mi-temps. Il sera compté 3 mois et 24 jours pour son calcul d’ancienneté en ETP.

Un enseignant a effectué un contrat d’une durée de 2 ans pour une quotité de 7/18ème. Cette quotité est inférieure à un mi-temps. Il sera compté 3/4 des 2 ans soit 1an et 6 mois pour son calcul d’ancienneté en ETP.

***************************************************************************************************************************************************

                                Le DNB nouveau est arrivé 

       https://fep.cfdt.fr/portail/sgen/au-jour-le-jour/communiques-de-presse/le-dnb-nouveau-est-arrive-srv1_317773

***************************************************************************************************************************************************

                           Audience au ministère de l’Education                      

          Nationale le 1er décembre 2015

Lors de cette  audience au Ministère, la Fep-CFDT a obtenu la confirmation que :
- La réforme du collège n’engendrera aucune perte horaire «Madame la ministre y sera particulièrement vigilante».
– L’Indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (Isae) sera revalorisé dans le cadre de la négociation du protocole sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations (PPCR).
Lors de cette rencontre, la Fep-CFDT a remis les 4529 signatures recueillies sur la pétition « pour une équité de traitement – Non à l’inégalité/Oui à l’équité« . Ce nombre représente plus de 10 % des enseignants du premier degré.

***************************************************************************************************************************************************

                 Les principaux changements en        

                second degré à la rentrée 2015 

image

                              Rentrée 2015 : ORS et IMP

https://fep.cfdt.fr/portail/formation-enseignement-prives-fep/enseignants-sous-contrat/college-lycee/rentree-2015-ors-et-imp-srv1_255693

 

http://www.cfdt.fr/portail/rentree-2015-avis-fep-srv1_255703

Les principaux changements en second degré à la rentrée 2015 : la modification des décrets de 1950 induit quelques changements horaires et indemnitaires, vous les trouverez en (PDF) avec les avis de la Fep-CFDT.

Les indemnités de missions particulières (IMP), voir ci-dessous.

  • Les indemnités de missions particulières IMP

Les indemnités de missions particulières (IMP) concernent des missions qui ne relèvent pas de la mission enseignement (du bloc 1, rémunérées par le salaire) ou des missions liées à l’enseignement (du bloc 2, rémunérées par le salaire et par l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves — ou ISOE).

Les missions particulières, dites du bloc 3, peuvent être de niveau établissement ou académique. Elles seront précisées prochainement.

Les taux d’indemnisation sont de 312,50 €, 625 €, 1 250 €, 2 500 € ou 3 750 €. Le taux moyen de 1 250 € correspond à la moyenne d’une heure supplémentaire année (HSA). Les cinq taux permettent de reconnaître des missions de lourdeur différente. L’indemnité est versée en une seule fois, en fin d’année scolaire. Le taux est le même pour tous les corps.

Pour une même mission, il sera impossible de cumuler décharge et indemnité. En revanche, pour deux missions différentes, le cumul sera possible.

Lorsque que la mission est accomplie sur la totalité de l’année scolaire, l’indemnité sera versée mensuellement par neuvième à compter du mois de novembre. Dans les autres cas, elle sera versée après service fait.

***************************************************************************************************************************************************

                                            

Le socle commun mérite débat… y compris dans les établissements privés sous contrat

 

LA CONSULTATION NATIONALE SUR LE SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES, DE COMPÉTENCES ET DE CULTURE ORGANISÉE PAR LE MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE EST LANCÉE SOUS LA FORME D’UNE DEMI- JOURNÉE BANALISÉE AVANT LES VACANCES DE TOUSSAINT DANS LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS.

  

****************************************************************************************************************************************************

Rémunérations des CCF (Contrôle en Cours de Formation)

Les enseignants qui participent à la mise en oeuvre du CCF pour les diplômes professionnels

du CAP, BEP et Bac Pro bénéficient d’une indemnité.

Cette indemnité est versée par épreuve ou sous-épreuve et par division (et non par séquence d’évaluation, dans le cas où une épreuve fait l’objet de plusieurs séquences d’observation).

Le montant de l’indemnité est de :

- 111 euros pour une division comptant moins de 16 élèves,

- 126 euros pour une division comptant de 16 à 24 élèves,

- 136 euros pour une division comptant de 25 élèves et plus.

Le cas des demi-divisions n’a pas été prévu. Si deux demi-divisions de spécialités différentes

sont regroupées le montant de l’indemnité sera divisé en deux parts.

Lorsque plusieurs enseignants participent à la mise en œuvre du CCF pour une épreuve ou

une sous-épreuve, l’indemnité est répartie entre eux. Il est donc important que dans les

établissements chaque équipe se saisisse du sujet et décide en concertation du taux à accorder à chacun.

                               Circulaire du 28 janvier 2011

                               Circulaire du 19 avril 2011

****************************************************************************************************************************************************Salaires des enseignants

http://www.cfdt.fr/portail/formation-enseignement-prives-fep/textes/salaires/personnels-enseignants/enseignants-sous-contrat-du-second-degre-prod_125302

**************************************************************************

FICHE DE DEMANDE DE MUTATION POUR LES SYNDIQUÉS

NOM :

Prénom :

Grade :

Adresse :

Téléphone :

Adresse mail :

Etablissement actuel :

Priorité accordée par la Commission Académique de l’Emploi (CAE) :

Ancienneté dans l’enseignement (privé et public) :

Liste des vœux :

 

RANG NUMERO DE POSTE DEMANDE NOMBRES D’HEURES ETABLISSEMENTS DEMANDES DISCIPLINE
1
2
3
4
5
6

 

 

Remarque :

————————————————————————————-

Second degré CAE

 Des avancées pour les maîtres dans les nouveaux mouvements pour l’emploi !

                                      Calcul de l’ancienneté

Dorénavant, un nouveau mode de calcul de l’ancienneté, identique pour le premier et le second degré, a été adopté :il s’agit de celui adopté par l’Éducation nationale. Il a un intérêt double : il est déjà utilisé en CCMA, et il sera plus avantageux pour les maîtres puisqu’il comptabilise les indemnités vacances pour les suppléants et les délégués auxiliaires.

La question de leur prise en compte, ou non, avait donné lieu à des polémiques dans la version précédente des accords.

Regroupement de services

La priorité B1 sera désormais accordée aux maîtres en contrat définitif à temps plein et exerçant sur au moins trois établissements (hors ensembles scolaires) qui demandent un regroupement de services sur un ou deux établissements.

Nouvelle priorité pour les CDI

L’action de la Fep-CFDT dans l’académie d’Aix-Marseille (qui a débouché sur une instruction donnée par le Ministère) s’est traduite dans les accords : dorénavant les délégués auxiliaires titulaires d’un CDI bénéficieront d’une codification F4 et ceux qui sont en CDD d’une codification F5. Rappelons que les rectorats ont reçu pour instruction de ne pas donner d’autorisation de recruter des délégués en CDD dans une discipline tant que les CDI de la même discipline n’auront pas été affectés.

Traitement des maîtres délégués par les CAE

L’enquête menée par la Fep-CFDT avait montré que la situation des délégués auxiliaires n’était pas, ou très partiellement traitée, par près de trois-quarts des CAE. Rappelons que ceux-ci ne peuvent administrativement participer au mouvement qui ne concerne que les maîtres contractuels. Pour les maîtres délégués qui ont informé la CAE de leur volonté d’obtenir une nouvelle délégation à la rentrée suivante, nous avons demandé et obtenu qu’elle les informe obligatoirement de la procédure à suivre pour en obtenir une. Cette modalité permettra de recenser de façon efficace les maîtres dans cette situation, d’en informer les chefs d’établissement qui recherchent des professeurs pour les postes non pourvus dans les disciplines débloquées, tout en tenant compte de la priorité accordée aux maîtres en CDI. Cette avancée s’inscrit dans le cadre de l’action engagée en faveur des précaires.

La révision des accords de l’emploi ont permis, une nouvelle fois, à la Fep-CFDT d’adapter efficacement ces textes, aux besoins des enseignants.

****************************************************************************************************************************************************

Second degré    « Un conseil pour pouvoir progresser » !

Témoignage de Gwenael Le Guevel professeure des écoles, spécialisé en Segpa (Cahiers pédagogiques de mars-avril 2014).

Dans ma Segpa (Sections Enseignement  Général et Professionnel Adapté), nous avons fait évoluer le trio infernal trimestre-conseil-bulletins en les remplaçant par des conseils de progrès.

Les bulletins : passer aux conseils de progrès n’a pas été  anodin. Petit à petit, certains collègues sont passés d’une logique du commentaire à celle  du véritable conseil pour pouvoir progresser. Un seul exemple : ce collègue de techno qui écrivait l’année dernière : « Ensemble décevant, manque de soin et d’investissement dans le travail. J’attends mieux ! »  Et qui écrit cette année en période 4 : « Tu t’es très bien investi dans la réalisation et le montage du film Visite virtuelle de ma péniche aménagée. Continue ainsi et fais des efforts pour garder ton classeur à jour. » Ce collègue commence à y venir parce qu’il y a une autre ambiance dans ces conseils.

Pour remplir les bulletins : les élèves s’autoévaluent avant les vacances, en heure de vie de classe (« acquis, presque acquis, début d’acquisition, non acquis »)

Puis les professeurs (et la vie scolaire en théorie) signalent uniquement les compétences qu’ils n’évalueraient pas de la même manière. C’est en conseil que ces divergences de vue seront discutées. Les différences entre l’autoévaluation de l’élève et celles des professeurs sont intéressantes, mais également les différences entre professeurs sur l’évaluation des compétences. On peut par exemple remarquer que le travail d’un élève est très soigné dans certains cours, alors qu’il est bâclé dans d’autres, etc…

****************************************************************************************************************************************************

Un métier réel décalé du métier officiel

Le temps de service des enseignants est presque intégralement défini officiellement par rapport au face à face avec les élèves. Un enseignant du second degré doit 18 ou 15 heures de cours selon qu’il est certifié ou agrégé. Un professeur des écoles doit 24 heures de cours et 108 heures annualisées réservées à l’aide aux élèves, à la formation et à diverses activités de coordination. Voilà pour le temps statutaire. Car le temps de travail réel du professeur est bien différent. Selon une étude de la DEPP (éducation nationale), il est estimé à 41h17 en moyenne dans le secondaire et 44h07 dans le primaire. A quoi tient ce décalage ? Aux heures rémunérées statutairement, l’enseignant doit ajouter de nombreuses heures qui ne sont pas payées mais liées au métier. Ainsi, le certifié moyen  passe près de 8 heures par semaine à préparer des cours. Il consacre 6 heures à la correction de devoirs.  Près de 2 heures sont réservées à la documentation professionnelle. Le reliquat correspond au travail avec d’autres enseignants, au suivi des élèves et aux rencontres avec des parents. Or la démocratisation de l’enseignement a rendu ces tâches indispensables. Elle a tendance à en créer de nouvelles qu’il s’agisse de tutorat ou de coordination. Ainsi l’écart entre métier officiel et métier réel ne cesse de s’ouvrir alors que le ministère veut encore installer d’autres professeurs référents.

 

ENSEIGNER DANS UN ÉTABLISSEMENT PRIVÉ SOUS CONTRAT

concour2s      

2 entrées sont possibles

 

– Être enseignant-suppléant

• Être titulaire d’une licence ou équivalence au minimum
• Envoyer une lettre de motivation, un CV et les documents justifiant les diplômes
• Participer aux réunions d’informer pour valider votre choix dans l’Enseignement catholique
• Passer un entretien avec des chefs d’établissements pour obtenir un pré-accord collégial

Vous démarrez votre carrière avec une rémunération brute légèrement supérieure à 1400€.

– Être enseignant-titulaire

Passez un concours : la rémunération brute pour un début de carrière est d’environ 2000€.

Attention !!! Le candidat devra avoir le pré-accord collégial dès l’inscription au concours.

• Concours externe
Être titulaire d’un Bac +5 ou Master II pour valider le concours.
Le Master I ou Maîtrise suffisent pour l’inscription au concours mais une année supplémentaire est nécessaire pour obtenir le Master II.

Les épreuves théoriques du concours réussies, le lauréat Master II effectuera une année de stage en alternance : un ½ poste en établissement accompagné par un tuteur et un ½ temps en formation universitaire).

Le concours peut être passé en tant que candidat libre mais il est également possible de préparer deux années de Master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) adaptées à la préparation du concours et au métier d’enseignant, dans un ISFEC (Instituts Supérieurs de Formation de l’Enseignement Catholique) ou dans une université (ESPE : École Supérieure du Professorat et de l’Éducation).

• 3ème concours
Aucun diplôme n’est requis pour les mères de 3 enfants et les sportifs de haut niveau.

• Concours réservés
Aucun diplôme non plus pour les enseignants en poste (ou ayant effectué un service public) depuis au moins 4 ans.

• Concours interne (CAER)
La licence est requise et un minimum 3 ans d’ancienneté.

Le concours validé, le professeur-titulaire sera nommé en contrat définitif dans un établissement.

Un site utilisant Réseau fep